New Generation of Wrestling

Bienvenue a New Generation of Wrestling
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 test de day of reckoning 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cena60
Chairman de la NGW
avatar

Nombre de messages : 1607
Catcheur incarné * : John Cena
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: test de day of reckoning 2   Sam 18 Mar - 16:21

Sans vous raconter ma vie, il m'est déjà arrivé, étant plus jeune, de tomber nez à nez avec des catcheurs. Pas en chair et en os bien entendu, sans quoi j'aurais peut-être dû me poser des questions, mais dans le théâtre lumineux qu'on appelle la télévision. A l'époque, une grande interrogation restait en suspens dans mon esprit. Ces forts gaillards, souvent barbus et au goût vestimentaire douteux, passant pourtant leur temps à se battre sans raison apparente, ne semblaient pas pouvoir être vaincus. Subissant sans arrêt des coups de poings, de pieds, des prises du sommeil et des clés de bras, ces colosses poursuivaient leurs embrassades violentes sans chanceler. Etaient-ils des surhommes ou simplement de bons comédiens ? Je n'ai malheureusement toujours pas la réponse.
C'est donc dans une volonté de la découverte de la vérité que je me plonge dans cet univers coloré et sentant bon la sueur. Accueilli par des paillettes, des cris de joie et une musique aux sonorités de hard rock californien (si si ça existe), il ne fait aucun doute que l'on célèbre dans ce temple un culte à quelque divinité en slip rouge. Et cette impression ne fait que se concrétiser au fil des diverses rencontres opérées dans le soft. D'ailleurs votre premier compagnon de lutte, faisant office de maître du catch, se voit affublé d'un "marcel" très seyant et de couleur indéfinie. Malgré la peur que ce dernier peut légitimement vous inspirer dès une entrée en scène quelque peu brutale, il se touve qu'il va vous enseigner les rudiments du combat avec tact et gentillesse. C'est ainsi que pourrait se définir la vision du mode tutorial, éminemment bien pensé, vous permettant d'assimiler les principales techniques à un rythme soutenu mais paisible, et surtout par le biais d'explications claires et explicites. Il ne faudra pas plus d'une grosse demi-heure pour maîtriser l'ensemble des stratégies de victoire, et ainsi opposer à vos premiers adversaires une résistance insoupçonnée. C'est en effet là une des forces de Day Of Reckoning 2, à savoir la prise en main intuitive et immédiate du soft, ne provoquant aucune frustration et tirant à soi lune perspective ludique dès l'arrivée en ce monde étrange. Tout fier de vos muscles saillants et de vos bottines en nubuck, vous vous dirigerez de ce fait naturellement vers le mode carrière, qui comme son nom le laisse supposer, vous ouvre les portes de la vraie vie d'un catcheur. Au delà de l'aspect peu passionnant de la chose, ce principe de jeu a le mérite d'immerger totalement au creux du titre, et d'empêcher la cruelle lassitude de venir nous mettre le doigt dans l'oeil. Plus précisément, vous allez devoir gérer l'histoire sportive de votre poulain, créé de toutes pièces par le biais d'un éditeur de personnages relativement complet, tout en sachant qu'il vous sera possible d'augmenter le nombre d'objets, de coiffures, de tatouages et autres décorations disponibles au gré de vos victoires.


C'est ici pour l'ampoule grillée ?
Vous commencez alors véritablement votre ascension à l'annonce de votre premier affrontement, servant en gros d'échauffement, tant il est aisé à surmonter. Encouragé par votre chère fiancée détentrice d'un niveau de réflexion digne de celui de Kim Bauer, vous allez devoir enchaîner les matches jusqu'à supplanter des légendes vivantes comme Undertaker, Triple H ou encore Hurricane. Néanmoins, éloignez de votre esprit l'idée de partir la fleur au fusil en espérant casser deux pieds et trois bras sans une once de tactique. En effet, chaque victoire vous octroie des points d'expérience qu'il vous incombe ensuite de distribuer entre diverses caractéristiques allant de la force à la résistance, en passant par le degré d'affinité avec tel ou tel type de prises. Un petit côté évolutif assez gadget mais qui a le mérite de mettre en place une difficulté équilibrée et surtout progressive. Véritable colonne vertébrale du soft, ce mode n'est cependant pas un solitaire et se laisse posément accompagner par un mode Exhibition contenant de nombreuses réminiscences de l'opus précédent. Vous y dénicherez plus d'une dizaine de principes de jeu différents, allant des plus classiques aux plus délirants. Il est donc surprenant de retrouver côte à côte des Team Battle classiques impliquant deux équipes de deux catcheurs et des phases dans lesquelles le but est d'attraper une coupe suspendue, à l'aide d'échelles. Une variété plus qu'intéressante qui permet d'oublier un tantinet les errances du gameplay.


Non je préfère qu'on reste amis, tu comprends...
Effectivement, et si rien n'est dramatique, loin de là, le fond des combats demeure assez déséquilibré. Mais commençons par le bon côté du slip en cuir. Dynamique, puissant et surtout étonnamment accessible, le gameplay des phases de combat révèle un plaisir de jeu que l'on ne pensait pas du tout ressentir. Parfaitement adapté à la manette de la GameCube, celui-ci offre un nombre de possibilités d'action réellement impressionnant, en se servant intelligemment de chaque touche afin de pallier au manque cruel de boutons du pad. Il est sincèrement prenant de mettre bout à bout des prises toutes plus spectaculaires les unes que les autres avec une fluidité fascinante, sans ressentir ne serait-ce qu'une seconde d'appréhension. On retrouve un sentiment identique à celui expérimenté devant le dernier Def Jam en date. L'approche ludique se révélait tellement digne d'attention qu'il était aisément possible de s'abandonner dans le soft même si l'on adhérait que peu au style. Un tour de force réitéré dans le titre de THQ. Pourtant, l'ombre d'un Hulk Hogan lancé à vive allure vient obscurcir ce beau tableau. Il est en effet étrange d'apercevoir de nouveau un système de "défense" fort lacunaire, tiré en droite ligne de celui du premier opus de Day Of Reckoning, déjà problématique à l'époque. Il s'avère très difficile de contrer une attaque, même si la touche à presser pour ce faire s'affiche à l'écran au bon moment, et encore plus malaisé de se relever après un assaut violent. Votre catcheur a effectivement tendance à s'écrouler au moindre coup un peu appuyé, vous forçant à effectuer une manoeuvre délicate pour le remettre sur pied. En résumé, il vous faut appuyer sur le gros bouton vert de la manette comme un fan de Track and Field sous acides. Les plus maniaques d'entre vous, qui détestent s'acharner sur un pauvre pad innocent et orphelin resteront bien dubitatifs face à cette obligation d'agression. D'autant qu'il faudra parfois de longues secondes avant que le barbu ne daigne se relever, vous exposant à moult prises et luxations d'épaules en série. Il est terriblement frustrant de ne pas pouvoir effectuer un seul mouvement pendant que l'on se fait littéralement piétiner.


Depuis sa dépression, Jack Bauer s'est reconverti dans le catch. Ca ne lui va pas du tout les cheveux longs
De même, il est grandement acceptable de renverser la vapeur et de faire subir cette torture à votre opposant, reléguant les matches à des séances de domination bien délimitées, retirant toute tension et par la même une partie de l'intérêt. Dommage. Pour finir, et malgré ces quelques erreurs qu'il aurait été facile de retirer, car déjà présentes auparavant, Day Of Reckoning 2 reste un jeu agréable à jouer et surtout relativement fun. De plus, il affiche une qualité graphique de premier ordre, proposant un moteur véritablement plus travaillé que celui de son aîné, permettant l'apparition de visages fort réalistes ainsi que d'une animation décomposée à merveille. Spectaculaire et amusant, le titre de THQ pourra de ce fait facilement entrer dans votre ludothèque à grands coups de prises du sommeil. En bonus, vous pourrez aussi vous rendre compte de l'image totalement dégradée de la femme, par le biais d'un mode précis dans lequel le but du jeu est de déshabiller sa partenaire à l'énorme poitrine. Même si on a malheureusement l'habitude de ce genre d'humour au taux de lipides imposant, il est regrettable de devoir encore subir cette ambiance érotico-sportive à la Rumble Roses. Mais ce n'est bien sûr qu'un détail.


Killy, le 28 septembre 2005

Editeur :
THQ

Développeur :
Yuke's Co

Type :
Combat/Sport

Site web officiel :
Cliquez ici

Support :
DVD

Multijoueurs :
4 joueurs

Sortie :
30 septembre 2005

Version :
Textes en anglais, voix en anglais

Classification :
Déconseillé aux - de 16 ans

Similaire à :
WWE Wrestlemania X8 , WWE Crush Hour





Achetez-le sur
Alapage !

Jeu neuf : 27.99 €


Agrandir la jaquette





imprimer cet article
envoyer cet article par mail à un ami
être averti par mail des nouveautés sur ce jeu




Graphismes Vraiment joli malgré certaines attitudes relatives aux visages peu crédibles, Day Of Reckoning 2 exploite à merveille sa plate-forme d'adoption. Les décors se révèlent particulièrement fins, tout comme les catcheurs, modélisés avec soin et se mouvant avec une fluidité de bon aloi. La mise en scène des prises reste d'ailleurs spectaculaire, mettant bien en exergue la violence des assauts. En revanche, le tout est un peu terne, ce qui est étonnant sur une Gamecube censée sublimer les couleurs. 15/20

Jouabilité Intuitive et intense, la jouabilité du titre de THQ autorise toutes les folies en slip rouge, et permet de se sentir très puissant dès le début du jeu, tout en gardant à l'esprit une marge de progression notable. La fureur et la cruauté font donc place à un plaisir réel, qui ne s'amenuise qu'à la vue du système de défense particulièrement déstabilisant, et bien mal pensé. Vous aurez toutes les peines du monde à vous relever d'un coup important sans matraquer votre manette comme un forcené, et tout vous semblera alors bien différent après avoir subi 5 prises de suite sans pouvoir réagir. 14/20

Durée de vie Malgré la présence d'un mode carrière, apportant certes un côté immersif mais se révélant peu intéressant, on ne peut pas dire que WWE DoR 2 soit un soft à la durée de vie faramineuse. Fort heureusement, vous trouverez facilement votre bonheur dans les nombreux modes de jeu présents, ainsi que dans la collecte des accessoires de mode pour vos protégés mal rasés. A noter le fait qu'il est possible de se coller des baffes à quatre, sans aucune justification, mais avec amusement. 13/20

Bande son Assez répétitive dans son ensemble, la bande-son du titre de THQ se compose qui plus est de morceaux peu inspirés, restant d'ailleurs le plus souvent en retrait. Il est dommage de ne pas bénéficier de compositions un peu plus rock mis davantage en avant afin de coller à l'action. De plus, il est vraiment ennuyeux de ne pas profiter de doublages durant les combats, qui auraient bien dynamisé ceux-ci. 10/20

Scénario -

Note Générale Petite surprise heureuse, Day Of Reckoning 2 possède toutes les caractéristiques du bon jeu sans pour autant savoir vraiment les exploiter. Amusant, procurant du plaisir, et surtout terriblement accessible, il ne se prive pour autant pas de se laisser tomber dans la facilité de modes de jeu vus et revus ainsi que dans la mauvaise gestion de son gameplay. Des erreurs qui auraient pu être mises de côté simplement, étant tout bonnement issues du premier épisode. Malgré tout, il reste un bon souvenir de ce WWE DoR 2, qui reste crédible même en slip rouge.


14/20
L'avis des lecteurs 17
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
test de day of reckoning 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation of Wrestling :: Libre et divers :: les jeux videos de catch-
Sauter vers: